Grâce à l’IA, des chercheurs ont découvert l’un des plus puissants antibiotiques au monde



La recherche de nouveaux antibiotiques est devenue un enjeu sanitaire crucial. En effet, puisque les bactéries sont capables d’évoluer et de muter pour résister aux mécaniques que les médicaments antimicrobiens utilisent pour les tuer, de nombreuses études sont menées afin de trouver de nouvelles solutions pour les éliminer. Il semblerait que l’Intelligence Artificielle ait permis de faire une véritable avancée dans ce sens puisque des chercheurs du MIT et d'Harvard ont récemment annoncé avoir découvert une nouvelle molécule antibiotique capable de tuer des bactéries résistantes aux antibiotiques traditionnels, et ce grâce à un algorithme d’apprentissage automatique.


Pour arriver à de tels résultats, les chercheurs ont soumis à l’IA - qui avait d’abord été entraînée à reconnaitre les caractéristiques atomiques et moléculaires des antibiotiques efficaces - une base de données de 6000 composés à l’études pour traiter diverses maladies humaines. Grâce à l’ensemble des connaissances acquises jusqu’alors, l’algorithme a été capable d’identifier les composées qui paraissaient efficaces mais différents des antibiotiques déjà existants afin de créer un médicament novateur pour que les bactéries n’y soient pas d’ores et déjà résistantes.


Il s’avère qu’un composé a particulièrement retenu son attention : un médicament, initialement créé pour traiter le diabète, encore en phase de test. En présentant ce résultat, l’IA avait apparemment vu juste puisque lors de tests en laboratoire, ce composé baptisé "halicine", en hommage à HAL, l'intelligence artificielle du film "2001, l'Odyssée de l'espace", aura été à même d’éradiquer deux des trois pathogènes classés comme critiques par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), y compris certaines souches résistantes à tous les antibiotiques connus !


Cette découverte est une percée majeure attendue depuis longtemps dans le milieu de la recherche. Elle laisse entrevoir de nombreuses possibilités quant à l’utilisation de l’IA dans le développement de nouveaux traitements.


Sources : Frenchweb et BFM TV

7 vues