Le vapotage serait nocif pour la pose d’un implant dentaire



Des études avaient prouvées que la fumée des cigarettes classiques contribuait à l’échec de la pose d’un implant dentaire. Il semblerait que la vapeur produite par la cigarette électronique ait le même effet.


L’étude réalisée par une équipe de recherche de la faculté de médecine dentaire de l’université Laval essaie de démontrer le lien existant entre le vapotage et l’échec de la mise en place d’un implant dentaire. Selon les résultats de cette étude, la vapeur produite par la cigarette électronique a des effets dévastateurs sur les cellules osseuses.


En effet, les chercheurs ont effectué des prélèvements de cellules osseuses qu’ils ont ensuite exposés à de la vapeur produite par une cigarette électronique chaque jour pendant quelques minutes. Au bout de trois jours, le résultat est que les cellules étaient de trois à quatre fois moins abondantes dans les cultures exposées à de la vapeur nicotinée par rapport aux cultures témoins.


Par conséquent, un dentiste qui a un patient adepte du vapotage devrait l’informer des risques d’échec de l’intégration de sa prothèse ou tout du moins de l’impact sur la durée de la fixation de l’implant !


Source : Actu mag

10 vues