Les rendez-vous non honorés perturbent l’agenda des médecins



Selon le dernier baromètre « Carnet de santé », réalisé par l’institut Odoxa pour la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH), le phénomène des rendez-vous non honorés par les patients, s’il n’est pas nouveau, perturbe de plus en plus l’organisation des professionnels de santé.


En effet 97% des médecins de ville et 90% des médecins hospitaliers se considèrent concernés par ce phénomène qui, pour la majorité des praticiens (65 % des généralistes et 77 % des spécialistes), a des conséquences importantes sur leur organisation, les amenant à refuser inutilement certains rendez-vous qui auraient été, eux, honorés.


Pour 53% d’entre eux, ces « lapins » s’expliquent par la seule négligence des patients ou par l'oubli (37 %). 15 % des Français avouent d’ailleurs n’avoir pas honoré un rendez-vous médical sans prévenir. Un chiffre qui s’élève à 30% chez les 25-35 ans. Dans 48% des cas, ils invoquent un oubli.


Même s’ils ne sont pas toujours bons élèves, la majorité des Français (88%) a conscience que les conséquences pour le médecin mais aussi pour les autres patients sont importantes « parce que cela prive quelqu'un d'autre d'un rendez-vous ».


Du côté des patients (72% des Français) comme des professionnels de santé (60%) on estime que les plateformes de rendez-vous en ligne (Doctolib, Keldoc…) incitent à mieux respecter les rendez-vous, grâce notamment aux relances par SMS ou mail.

5 vues