Médicaments à éviter : la revue Prescrire publie sa nouvelle liste noire



Chaque année, la revue médicale Prescrire diffuse sa « Liste noire » des médicaments qu’elle considère comme « plus dangereux qu’utiles ». Pour cette 8ème édition, douze nouveaux médicaments se sont ajoutés à la liste précédente dont les médicaments à base de Ginkgo biloba, certains sirops contre la toux, des médicaments contre les maux de gorges mais aussi des argiles contre les diarrhées.


La liste 2020 désigne 105 médicaments (dont 92 commercialisés en France) « à éviter » selon Prescrire car « les effets indésirables auxquels ils exposent sont disproportionnés par rapport à leur faible efficacité ou à la bénignité de la situation clinique dans laquelle ils sont autorisés ».


Les nouveaux entrant dans cette liste sont :

  • l'alpha-amylase (Maxilase° ou autre), dans les maux de gorge ; le Ginkgo biloba (Tanakan° ou autre) dans les troubles cognitifs chez les patients âgés ;

  • le naftidrofuryl (Praxilène° ou autre) dans la claudication intermittente ischémique liée à une artériopathie des membres inférieurs ;

  • le pentosane polysulfate oral (Elmiron°) dans le syndrome de la vessie douloureuse ;

  • la pentoxyvérine (Vicks sirop pectoral 0,15 %°. Clarix toux sèche pentoxyvérine 0,15 %°) dans la toux ; le ténoxicam (Tilcotil°), un anti-inflammatoire non stéroïdien ; la xylométazoline, un décongestionnant rhinopharyngé disponible en Belgique, Suisse et ailleurs.


Ainsi que les argiles médicamenteuses, utilisées dans divers troubles intestinaux dont les diarrhées, pour lesquelles le risque de contamination par du plomb justifie de les écarter des soins :

  • l'attapulgite (Actapulgite°, ou en association dans Gastropulgite°) ;

  • la diosmectite (Smecta° ou autre) ;

  • l'hydrotalcite (Rennieliquo°) ;

  • la montmorillonite beidellitique alias monmectite (Bedelix°, ou en association dans Gelox°);

  • le kaolin (en association dans Gastropax° et Neutroses°).


La liste complète est disponible ici

0 vue