Perte des dents : signe d'alerte d'un risque accru d’hypertension chez les femmes âgées ?


Les maladies parodontales, déjà connues pour être liées à un sur-risque de maladie cardiovasculaire et soupçonnées d’être à l’origine de la maladie d’Alzheimer semblent également avoir un lien avec l’hypertension artérielle chez les femmes.


En effet, selon une nouvelle étude menée aux Etats-Unis, les femmes ménopausées ayant perdu une ou plusieurs dents encourent un risque de 20% plus élevé que les autres de souffrir d’hypertension.


Mais il y a-t-il un lien direct entre perte des dents et hypertension artérielle chez les femmes ?

Afin d’étudier le lien entre perte de dents et sur-risque d’hypertension, les chercheurs ont mené une étude observationnelle auprès de 36 692 femmes ménopausées, suivies chaque année de 1998 à 2015.


Selon leurs observations, il est fort probable que les femmes ménopausées âgées et perdant leurs dents représentent un groupe à facteur de risque plus élevé en ce qui concerne l’hypertension artérielle.


Et, si les résultats de l’étude ne démontrent pas de lien direct de cause à effet, selon les scientifiques une des raisons qui expliquent la relation entre maladie parodontale et hypertension est l’alimentation.


En effet, lorsque les personnes perdent des dents, elles peuvent modifier leur régime alimentaire en privilégiant les aliments plus mous et souvent plus transformés. Ces aliments sont réputés pour leur impact négatif sur la santé cardiovasculaire et peuvent entraîner un risque plus élevé d’hypertension.


La perte de dents devrait donc selon eux servir de signe d’alerte clinique pour un risque accru d’hypertension.


Source : Pourquoi Docteur

5 vues