Un écran à LED collé à la peau qui communique des données médicales…



Nouvelle innovation tout droit venue du Japon : un écran ultra-fin, aussi souple qu’un pansement, qu’il est possible de coller à même la main afin de recevoir et envoyer des messages !

Le but de l’inventeur ? Voir son invention être utilisée pour le domaine de santé !


Takao Someya, le créateur de cet outil, un universitaire japonais de l’Université de Tokyo, détaille : « Le dispositif d’un millimètre d’épaisseur permet au patient de communiquer des données médicales à son médecin resté à distance. »


Ainsi, collé directement sur la paume ou l’arrière de la main, l’appareil pourrait également servir à envoyer des messages aux patients afin qu’ils pensent à prendre leur médicament, pour leur rappeler leur RDV, ou encore pour permettre aux petits enfants éloignés de prendre des nouvelles de leurs grands parents. Au Japon tout particulièrement, dans cette société vieillissante, l’invention pourrait s’avérer particulièrement utile afin de mettre en place une surveillance continue et non invasive.


Techniquement parlant, l’image ou les messages s’affichent sur une grille de micro-LEDS de 16x24, reliées par des câbles élastiques et enchâssées dans une feuille de caoutchouc. Il comprend également un capteur et un système de communication sans fil. Pour l’universitaire, « Si vous le mettez à même la peau, vous avez l’impression qu’il fait partie de votre corps. Lorsqu’on envoie des messages à votre main, cela vous rend émotionnellement plus proche de l’expéditeur. Comme l’appareil est étirable, il permet de coller un écran sur des choses à la surface complexe, comme la peau ». Toujours selon lui, on peut facilement le garder sur la peau durant une semaine.


Outre son utilité purement médicale, de nombreuses utilisations ont été pensées pour cet outil : pour les sportifs, il pourrait permettre de prendre connaissance de leur rythme cardiaque, ou de leur course plus simplement ; pour des salariés, il pourrait permettre de lire des consignes d’utilisation directement sur leur main etc.


Source : Ouest France

5 vues