Un autre cancer favorisé par une mauvaise hygiène dentaire : celui du Pancréas



Le lien entre hygiène bucco-dentaire et santé générale n’est plus à prouver. De plus en plus d’études s’intéressent d’ailleurs au rôle joué par les bactéries buccales dans l’apparition et le développement de certaines maladies : diabète, Alzheimer, cancers…


Il y a quelques semaines, nous vous partagions dans un article la récente découverte d’une équipe de de chercheurs de la Columbia University's College of Dental Medicine : la Fusobacterium nucleatum, une bactérie souvent impliquée dans le développement de caries dentaires, jouerait un rôle dans l’accélération de la progression du cancer du côlon.


Aujourd’hui, nous nous intéressons à une étude américaine de l'université de Boston qui établit un lien entre mauvaise hygiène dentaire et cancer pancréatique. Un cancer meurtrier, foudroyant qui touche autant les hommes que les femmes et qui survient principalement vers la cinquantaine.


Les chercheurs du Slone Epidemiology Center ont en effet d’abord prouvé que les femmes qui signalaient une perte de dents étaient nettement plus à risques que celles dont la santé bucco-dentaire était tout à fait normale. Ils ont aussi pu observer que ce risque étaient encore augmentés dès lors que la perte de dents atteignait au moins cinq unités.


Selon eux, des bactéries buccales et l’inflammation qu’elles provoquent pourraient être en cause dans la survenue de tumeurs.


"La santé bucco-dentaire est un facteur modifiable. Hormis la prévention du tabagisme, il n'y a pas grand-chose à faire pour réduire le risque de cancer du pancréas. Améliorer l'accès à des soins dentaires abordables et de haute qualité (…) pourrait réduire les disparités (…)", a déclaré Julie Palmer, directrice associée du centre d'épidémiologie Slone et professeure d'épidémiologie.


A noter : l'enquête n’a porté que sur des populations Afro-Américaines dont on sait qu’elles sont plus susceptibles de contracter le cancer du pancréas que les ethnies de type Caucasien.


Ces conclusions ont été publiés dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention.


Source : Medisite

4 vues