Un kit pour fabriquer ses maquettes de prothèses amovibles soi-même à la maison ?



« Fais des dents » c’est le nom que Pierre Anthian, un prothésiste dentaire à Laval au Canada, a choisi de donner à son produit : un kit permettant de fabriquer soi-même la maquette en cire de ses futures prothèses.

Grâce à cette trousse, qu’il commercialise via son site internet faisdesdents.com au prix de 425$, il espère démocratiser l’accès aux prothèses dentaires dans son pays… On peut d’ailleurs lire sur son site que 9% des canadiens n’ont pas les moyens financiers de s’acheter des prothèses dentaires, un pourcentage qui s’élève à 16% au Québec, une province que « les experts considèrent comme un tiers-monde dentaire ».


Comment ça marche ?

Selon un communiqué de presse publié par la marque récemment, « Fais des dents contient tous les outils et matériaux nécessaires, accompagnés de son expertise expliquée sur un vidéo, pour qu'un novice puisse faire ses prothèses lui-même, en 2 heures, facilement et à petit prix ».Seuls prérequis : disposer déjà de ses propres prothèses dentaires et être « relativement habile de ses mains » peut-on lire sur leur site internet.

Contenu de la trousse : 24 à 28 dents pré-montées | 1 tapis de travail | 1 clé USB 1 DVD ou un lien internet avec les directives de fabrication | 1 bol et 1 spatule à plâtre | 1 couteau à cire | 2 petits sachets de pâte | 4 bandes de cire | 6 sachets de plâtre |1 gobelet à mesurer | 1 articulateur | 1 briquet et 1 bougie |1 feutre | 1 paquet de gommettes



Une fois l’empreinte des dents créée à l’aide de ce matériel, l’utilisateur envoie la maquette en cire dans un laboratoire conventionnel où seront fabriquées les prothèses en acrylique.

« Satisfait ou remboursé »

Sur le site Fais des dents on peut lire : « Si vous n’arrivez pas à réaliser ce travail vous-même ou en vous faisant aider, et/ou si les nouvelles prothèses ne vous conviennent pas, alors demandez un remboursement intégral des $425 (cependant, si le processus s’est rendu jusqu’à l’acrylisation en laboratoire, alors seulement 290$ seront remboursés) »

Une initiative qui soulève bien des questions

Le journal TVA Nouvelles a interrogé Robert Cabana, président de l’Ordre des denturologistes du Québec au sujet de ce concept et de sa faisabilité et il semblerait qu’il soit loin d’être convaincu…« C’est complètement farfelu », peut-on en effet lire dans les premières lignes de l’article de TVA Nouvelles.

S’il peut éventuellement imaginer « qu’une personne avec des habiletés à faire des prothèses pourrait réussir » il émet de sérieux doutes sur le fait que cet exercice soit à la porté de M. et Mme Toutlemonde… Et cette idée de créer un «IKEA dentaire» l’inquiète.

«Il y a bien des gens ont de la misère à faire des assemblages IKEA, imaginez faire des prothèses soi-même» soutient-il, incrédule, rappelant qu’il s’agit d’un domaine très complexe avec énormément de paramètres et que les étudiants passent plus de 2000 heures pour apprendre à fabriquer des prothèses dentaires…

Autre point qui abordé : le tarif de la trousse, qui lui fait douter de la qualité du matériel… «Les matériaux [pour faire des prothèses] nous coûtent plus que 425 $», explique Robert Cabana. Selon lui, le coût moyen de deux prothèses tourne davantage autour de 2500 $. Le denturologiste se demande également d’où proviennent les 24 à 28 dents prémontées fournies dans la trousse. «Des dents tout assemblées, ça n’existe pas, ça ne vient pas comme ça. C’est toujours individuel », explique-t-il.

Visiblement étonné, mais aussi inquiet, de la mise en marché d’un tel produit, Robert Cabana a indiqué à TVANouvelles que les avocats de l’Ordre des denturologistes du Québec allaient s’intéresser à la trousse de Pierre Anthian.

«Ce n’est pas possible de pouvoir se fabriquer des prothèses comme ça», conclut M. Cabana.

Et vous que pensez-vous de la mise sur le marché d’un tel produit ?


Sources : TVA Nouvelles | Site internet de Fais des dents

9 vues