Une bonne santé dentaire, une des clés d’une pression artérielle saine !



Une nouvelle étude vient de conclure que les personnes souffrant d’hypertension artérielle et qui prennent des médicaments pour leur maladie bénéficieront probablement davantage des effets de leur traitement si elles ont une bonne santé bucco-dentaire… Une nouvelle étude qui confirme, encore une fois, l’importance de la relation entre maladies parodontales et santé du corps en général !


Des chercheurs de l’université de l’Aquila en Italie ont examiné les dossiers médicaux et dentaires de plus de 3 600 patients souffrant d’hypertention artérielle. Leurs conclusions ? Les personnes qui présentaient des gencives en meilleure santé ont une pression artérielle plus saine et réagissent mieux aux médicaments prescrits, par rapport aux personnes atteintes de parodontite ! De façon plus précise, les personnes atteintes de maladies parodontales avaient 20% de chances en moins d’atteindre des places de pression artérielle saines par rapport aux personnes présentant une bonne santé bucco-dentaire…


Les chercheurs, au vu de leurs résultats, ont alors émis des recommandations : les patients atteints de maladies parodontales doivent suivre régulièrement de près leur pression artérielle, et ceux qui ont une pression artérielle constamment élevée devraient être motivés à consulter un chirurgien-dentiste. Le Docteur Davide Pietropaoli explique : « Les médecins doivent porter une attention particulière à la santé bucco-dentaire des patients, en particulier ceux recevant un traitement contre l'hypertension, et inciter ceux qui présentent des signes de maladies parodontales à demander des soins dentaires. Les professionnels de santé doivent être conscients que la santé bucco-dentaire est indispensable à la santé globale. »


L’étude a également mis en avant le fait que les patients atteints de parodontite sévère avaient une pression systolique supérieure de 3 mmHg en moyenne par rapport à celle des patients en bonne santé bucco-dentaire. Cette différence de 3 mmHg est similaire à la réduction de la pression artérielle obtenue en réduisant la consommation de sel de 6 grammes par jour ! Enfin, l'étude a révélé que la présence d'une maladie parodontale élargissait encore l'écart, jusqu'à 7 mmHg, chez les personnes souffrant d'hypertension non traitée.


Source : santé magazine

7 vues