Une dent poussait dans… son nez



Un Danois de 59 ans se plaignait d’avoir le nez continuellement bouché et d’avoir perdu l’odorat depuis deux ans. Sa visite au département d’otorhinolaryngologie, à l’hôpital universitaire Aarhus au Danemark, a révélé, grâce à une tomodensitométrie, qu’il avait une masse couverte de mucus dans la cavité nasale.


Les médecins ont d’abord soupçonné la présence d’un kyste mais, après des examens plus approfondis, ils ont découvert que la masse en question était… une dent.


Il s'agit d'un cas très rare, face auquel les médecins ont avoué ne pas avoir d'explication. Ils ont tout de même précisé que le patient avait subi une fracture de la mâchoire et du nez étant plus jeune, mais qu'il y avait peu de chance pour que cette dent ait élu domicile dans son nez après ce traumatisme.


Une chirurgie a été nécessaire pour retirer la dent de la cavité nasale du patient qui a pu retrouver l’odorat environ un mois après son extraction.


Étonnamment ce n’est pas le premier cas de « dent nasale »... En 2014, le cas d'un jeune homme de 22 ans originaire d'Arabie Saoudite, qui avait une sorte de prémolaire d’un centimètre de long dans la narine gauche, avait été rapporté dans The American Journal of Case Reports.


Contrairement à ce qu’imagine le grand public, "les histoires de dents surnuméraires sont assez fréquentes", expliquait à l'époque John Hellstein, professeur de pathologie buccale à l'Université de l'Iowa (Etats-Unis) au site Livescience. Selon lui, "des dents supplémentaires peuvent pousser dans la bouche : ainsi entre 0,15 % et 3,9 % de la population aurait même plus de 32 dents. Mais elles sont rarement dans le nez", admet-il.


Source : Pourquoi Docteur | TVA Nouvelles